La méthode qui guérit Alzheimer en Californie depuis 2013

 Les grands médias n’en font pas l’écho, ni les émissions télévisées, ni les magazines scientifiques qui en ont pourtant une part de responsabilité, mais sachez que depuis 2013 en Californie, USA, des études cliniques ont radicalement amélioré le quotidien de 9 patients sur 10 diagnostiqués « Alzheimer ». (1)

Oui, 90% des personnes ont connu de fortes améliorations, et même 6 sur 10 ont pu reprendre le travail !

Dans notre société encore basée sur le travail intensif, c’est un facteur d’appréciation très fort, que de pouvoir retourner travailler.

Les chercheurs ont eu une approche systémique pour inverser cette forme de dégradation du cerveau qui est considérée comme représentant 70% des démences. Les 30% restants sont appelées « démences vasculaires », qui sont donc plus directement liées à un problème du système des vaisseaux sanguins. (2)

C’est le cas des « Angiopathies Amyloïdes Cérébrales (AAC) »,  un groupe d’angiopathies (maladies des vaisseaux)  caractérisées par la présence de dépôts protéiques amyloïdes dans la paroi des vaisseaux cérébraux. Le terme « amyloïde » est utilisé pour décrire l’accumulation de protéines insolubles ayant une configuration beta plissée et une structure fibrillaire. (3)

Elles sont fréquentes chez le sujet âgé et considérées comme l’une des principales causes d’accidents vasculaires cérébraux hémorragiques et ischémiques.

L’administration médicale française est extraordinaire pour nommer et classifier les « maladies », comme on le voit sur un de leurs sites internet, mais complètement sourde, aveugle et muette concernant les études cliniques qui ont trouvé et prouvé les origines et les guérisons de ces pathologies. Pour quelles raisons, je vous en laisse la réponse … dans le cas qui nous intéresse, les chercheurs parlent de « carences » alimentaires et comportementales qui empêchent le renouvellement des neurones et le nettoyage normal du cerveau. On est donc loin d’une « maladie », mais plutôt de comportements que nous avons qui ne sont pas adaptés à notre physiologie cérebrale.

Voici une de ces belles listes : du site du CERVCO (3)

‘L’hôpital Lariboisière est spécialisé dans la prise en charge des pathologies vasculaires rares de la rétine, du cerveau ou de la moelle épinière suivantes : CADASIL, leucoencéphalopathies vasculaires familiales, angiopathies amyloïdes cérébrales, tortuosités artériolaires rétiniennes, vasculopathies cérébro-rétiniennes héréditaires avec ou sans mutation des gènes COL4A1 ou TREX1, cavernomes rétiniens et cérébraux héréditaires, hémangioblastomes rétiniens de la maladie de Von Hippel Lindau, maladie de Moya-Moya, malformations artério-veineuses cérébrales, anévrysmes cérébraux familiaux, thromboses veineuses cérébrales, communications artério-veineuses rétiniennes, dissections des artères cervcicales et cérébrales héréditaires, IRVAN, migraine hémiplégique familiale, maladie de Coats, masses télangiectasiques périphériques, télangiectasies maculaires et vitréorétinopathie exsudative familiale.’

 

Alors à mon avis, et par expérience, si vous souffrez de quelque mal que ce soit, obtenez un bon diagnostic auprès de ces organismes d’Etat payés par les citoyens, puis cherchez beaucoup pour trouver des docteurs ou cliniques au courant des solutions qui existent, car vous avez toutes les chances d’en trouver. De nombreux livres présentent d’ailleurs des guérisons prouvées, et certains sont écrits par de grands médecins, de France ou d’ailleurs, et présentent des milliers de témoignages, voir des dizaines de milliers de succès pour certaines méthodes découvertes par des professionnels médicaux. Encore une fois, pourquoi nos responsables médicaux ferment leurs yeux à ces preuves, je vous laisse y réfléchir.

Le système administratif médical national ne pourra que vous orienter vers des opérations chirurgicales ou des produits corrosifs qui réduiront partiellement vos symptômes, sans pour autant rétablir le système entier de votre corps, cette physiologie spéciale qui a besoin d’éléments essentiels dans notre alimentation et habitudes comportementales, qu’un cocktail de molécules ne pourra jamais remplacer.

Il semble aussi y avoir un problème au niveau du diagnostique lui-même, puisqu’ils séparent les démences en groupes différents, alors qu’elles semblent avoir des mécanismes de base communs !

On nous dit par exemple qu’Alzheimer est complètement différent d’une AAC , et pourtant on retrouve des plaques amyloides excessives dans 70% des cas d’Azheimer ! Donc un problème leur est commun dans la majorité des cas !

Il semble que la dégradation du fonctionnement des ces protéines amyloides, sensées avoir un rôle de protection, est au coeur de ces démences.

 

Donc en 2013, le professeur Bredesen, Dale E., (Médecin et Directeur en recherche neurologique à l’université de Los Angeles) et son équipe …. ont prouvé qu’une approche globale de la vie des patients, et le réajustement de certains facteurs alimentaires et comportementaux, pouvaient rétablir le bon fonctionnement des systèmes qui régulent notamment le cerveau, et lui permette de retrouver et de conserver son bon fonctionnement jusque très tard dans la vie humaine. (5) (6)

Ils ont compris et prouvé que c’etaient des carences et des mauvais comportements essentiellement alimentaires qui menaient aux démences comme l’Alzheimer et les AAC.

Alors, encore une fois, tout revient à l’alimentation, aux ‘briques de construction’ que nous fournissons à notre corps pour se réparer au quotidien. Et oui, il ne suffit pas de compter les macronutriments comme les glucides, protéines et lipides, notre corps a besoin de milliers de petits éléments différents et complémentaires pour faire fonctionner correctement tous ses nombreux types de cellules.

Cette étude scientifique est publiée gratuitement dans son integralité sur internet par le journal « Aging » (« Vieillir »), et on peut donc y découvrir tout le protocole des changements demandés aux patients, et y lire aussi les résultats spéctaculaires obtenus.

Voici le tableau récapitulatif du système thérapeutique utilisé durant cette étude et les suivantes :

On constate que la plupart des éléments concernent l’alimentation, et que la majorité peuvent être mis en place facilement par un individu qui souhaiterait se soigner, et une partie qui permet d’optimiser les résultats est prise en charge par un médecin qui servira à faire des diagnostiques sanguings régulier et à prendre quelques médicaments pour maintenir certains facteurs à un niveau optimal (5)

 

 Bien sûr c’est en Anglais et utilise du vocabulaire technique, donc nous avions besoin d’un ouvrage qui nous explique les choses plus clairement, et en Français … et cela a été fait par un grand chercheur allemand, le Docteur Micheal Nehls, et le livre est disponible uniquement en Allemand et en Français. Et il estdans toutes les librairies.

« Guérir Alzheimer, comprendre et agir à temps », ISBN-13: 979-1026900924

Ce livre très accessible, nous explique le pourquoi et le comment du succès de cette première étude Americaine, mais fait aussi référence et compare d’autres études cliniques qui ont eu des résultats ˆlus ou moins intéressants.

On y trouve donc toutes les explications pour mettre en place la majorité du protocole qui guérit d’Alzheimer, ainsi que des témoignages et des compléments d’information très utiles.

Le cycle qui mène à ces dégradations cérébrales a été découvert, et c’est à partir de sa compréhension pratique que le protocole systémique a été mis en place, et son adaptation pour répondre aux différents facteurs importants, permet d’obtenir des résultats très spectaculaires en des temps très courts.

Pour vous donner une idée du mécanisme, il s’agit des nouveaux neurones créés quotidiennement dans l’hypocampe, qui ont pour rôle d’étendre la memoire, qui meurent car ils sont devenus résistants à l’insuline, et ne peuvent donc plus accepter de sucre en leur sein comme source d’énergie.

Les interventions majeures sont donc de supprimer les pics d’insuline et de fournir des corps cétogènes aux neurones comme source d’energie. Les résultats sont quasi immédiats, car dès les premiers jours les patitents montrent des améliorations impressionnantes dans leur capacités cognitives.

Le stress chronique ayant aussi un rôle majeur, de par la cascade de réactions moléculaires qu’il provoque, sa gestion est aussi un élément essentiel du protocole.

Ensuite il y a toute une série de suppléments alimentaires à prendre, surtout durant la phase de traitement instense, qui sont des micronutriments nécessaires au bon fonctionnement des systèmes nerveux et cardiovadsculaire.

Voici les suppléments listés dans le tableau ci-dessus (dans leur ordre d’apparition) :

  • Vitamine B12
  • Curcumin et ashwagandha
  • DHA et EPA
  • Magnésium L-threonate
  • Bacopa monniera
  • Vitamine D3 et K2
  • Citicoline (CDP-Choline)
  • Acetyl-L-carnitine (ALCAR)
  • Petits fruits rouges (pour leurs tocophérols et tocotriénols)
  • Sélénium
  • Vitamine C (ascorbate)
  • acide alpha-lipoïque
  • Thiamine (vit B1)
  • Acide Pantothenique (vit B5)
  • Resvératrol
  • Huile de coco

L’huile de coco est en dernière place de cette liste, mais vous découvrirez dans le livre, qu’elle est un facteur de premier ordre pour fournir de l’énergie directement aux neurones résistants à l’insuline, car prise éloignée des repas, le foie l’utilise très facilement pour fabriquer des corps cétogènes, qui peuvent pénetrer sans encombre au sein des cellules pour leur fournir une énergie propre et puissante…

Ce livre du docteur Nehls étant une analyse de plusieurs études cliniques différentesn, on y apprend que d’autres éléments non utilisés dans la première étude Californienne sont utiles et efficaces, comme l’EGCG présent dans certains thés verts de Chine, qui aide à réguler la fonction amyloidienne et à désagréger les plaques toxiques déjà accumulées.

Je vous laisse découvrir tous les secrets dévoilés dans ce livre, et je compte bien écrire encore plusieurs articles sur ces documents, car les démences causent des gachis de vies et des souffrances énormes, sans parler des coûts financiers pour la communauté et les familles. Mais surtout n’hésitez pas à commander ce livre immédiatement, tant qu’il n’est pas enlevé des rayons, car nous avons tous un cerveau, et il viellit très vite si notre style de vie ne lui convient pas !

Luttons pour que nos responsables politiques et médicaux prennent connaissance des ces résultats révolutionnaires, et aient le courage de les communiquer aux peuples qu’ils représentent et par qui ils sont mandatés. Il en va de la bonne santé des êtres que nous aimons !

Bonne santé et longévité cérébrale à toutes et tous !

Jules Trésor

 

(1) Etude PREDIMED, original publié NEJM – Primary Prevention of Cardiovascular Disease with a Mediterranean Diet

(2) Livre Prévenir les accidents vasculaires par l’alimentation https://www.editions-jouvence.com/livre/pr%C3%A9venir-les-accidents-vasculaires-par-lalimentation

(3) Angiopathies Amyloïdes Cérébrales Familiales https://www.cervco.fr/fr/maladie/en-savoir-0

(4) Centre de Référence pour les maladies rares des Vaisseaux du Cerveau et de l’Oeil https://www.cervco.fr/fr

(5) Dale E. Bredesen, Reversal of cognitive decline: A novel therapeutic program http://www.aging-us.com/article/100690/text

(6) Long curriculum de Dale Bredesen sur le site du centre de recherche Alzheimer http://www.eastonad.ucla.edu/about-us/faculty-and-staff/item/bredesen-dale-e-md

(7) Livre Guérir Alzheimer : Comprendre et agir à temps https://livre.fnac.com/a10152992/Michael-Nehls-Guerir-Alzheimer

Le produit rajeunisseur « Nouvelle-Vie » par Biotrends

Je veux rajeunir dès maintenant !

Mais les produits anti-âge sont peu efficaces ou très chers !

Alors Biotrends a créé une capsule abordable qui protège, répare et rajeunit à la fois.

Grâce aux 4 plus puissants agents anti-âge disponibles :

 

  • L’Epitalon qui rallonge les télomères = 1mg /capsule
  • La Carnosine qui rallonge la vie cellulaire = 150mg /capsule
  • Le Resvératrol super puissant antioxydant = 125mg /capsule
  • Le Lycopène qui bloque les radicaux libres = 24mg /capsule

 

Tout simplement le meilleur supplément anti-âge jamais créé !

L’association synergique des 4 plus puissants ingrédients connus pour arrêter et inverser le vieillissement chez les humains :

# L’Epitalon et la L-Carnosine, puissants activateurs de télomerase, pour protéger et réparer les telomères au niveau de l’ADN, et ainsi donner la santé et la longévité aux cellules !

# Le resvératrol et le lycopène, puissants antioxydants, pour bloquer les radicaux libres, et protéger les cellules des ravages de l’âge.

Jamais auparavant une seule capsule n’a pu apporter autant de bénéfices pour la longévité humaine :

Biotrends a pris les ingrédients anti-âge les plus avancés et les plus efficaces, les a encapsulés avec la meilleure technologie de délivrance a forte biodisponibilité existante, et maintenant vous pouvez vraiment combattre le vieillissement jusqu’au niveau cellulaire, et ainsi commencer une nouvelle vie, une longue et heureuse nouvelle vie !

Et c’est pourquoi ils l’ont appelée Nouvelle-Vie !


# L’Epitalon – un supplément anti-âge bien connu :

La division cellulaire est la première marque du vieillissement. C’est-à-dire que lorsque les cellules cessent de se diviser et entrent en «phase de sénescence», les humains sont alors dits vieillissants.

L’épitalon est considéré comme étant une «fontaine de jouvence» car il stimule la production de télomérase dans les cellules, et permet ainsi la reconstruction des télomères et ainsi la cellule peut continuer à vivre en pleine forme…


# La carnosine – un supplément anti-âge extrêmement bénéfique

La supplémentation alimentaire en l-carnosine est extrêmement bénéfique, pour allonger la vie des cellules et protéger les télomères, comme antioxydant, biorégulateur, pour le coeur et le cerveau, mais aussi contre le cancer et Alzheimer …


Le Resveratrol – le plus connu des antioxidants

Il a été identifié comme étant la principale raison du «paradoxe français» pour vieillir en beauté. Produit en utilisant la peau des raisins rouges, qui sont riches en resvératrol, c’est un puissant antioxydant nécessaire au rétablissement et à la préservation d’une bonne santé (Wein 2013) …


# Le Lycopene – un puissant composé anti-âge

Les propriétés antioxydantes et anti-âge du lycopène sont remarquables, il joue un rôle significatif dans la protection de la peau, comme antioxydant mais aussi comme pratecteur e l’ADN des cellules.

Mais il protège aussi contre les crises cardiaques (Rao 2003), réduit le taux de LDL «mauvais cholestérol» et protège contre le dommage oxydatif causé par le LDL, il stimule le système immunitaire et améliore la communication entre les cellules …

 

Un minéral qui va changer votre quotidien :

Le chlorure de magnésium, autrement appelé « huile de magnésium » dû à son touché huileux qui permet de masser la peau avec, est la seule façon d’absorber le magnésium avec un haut rendement et une action quasi immédiate. La faire pénétrer par un léger massage à travers la peau, ou dans l’eau d’un bain tiède, permet de faire passer le magnésium directement dans le système sanguin pour distribuer ce magnésium bio-disponible au cellules et aux muscles qui en ont tant besoin.

C’est le chirurgien français, le Dr Delbert, qui a découvert les effets stimulants immunitaires du chlorure de magnésium. Il a découvert que le même nombre de globules blancs peut détruire jusqu’à trois fois plus de micro-organismes après la consommation du chlorure de magnésium.

Le Dr Delbert a également constaté que cette forme de magnésium est efficace dans le traitement d’une foule de maladies, y compris : colite, maladie de Parkinson, problèmes de vésicule biliaire, acné, crampes musculaires, psoriasis, eczéma, démangeaisons de la peau, asthme, verrues, dysfonction érectile et circulatoire, et la liste continue.


 Un minéral scientifiquement très étudié

# Déjà plus de 9.000 études scientifiques concernent l’huile de magnésium (rien qu’en Anglais) !
Les milliers d’études scientifiques publiées par la Librairie Nationale Américaine des Instituts de Médecine et de Santé.

# Cliquez ici pour une sélection de 225 études scientifiques et un résumé des principaux éléments.
Extraits traduits :
Les sources non complémentaires les plus courantes et les plus abondantes de magnésium sont les feuilles de légumes verts, les noix, les légumineuses et les haricots [10].

Sur la base de la dose journalière recommandée, environ 68% des adultes aux États-Unis mangent une quantité de magnésium inférieure à la dose recommandée, et 19% consomment moins de la moitié de la DJR. [19]

Le magnésium est utilisé principalement dans le corps comme une électrolyte et un cofacteur minéral pour des enzymes. A titre d’électrolyte, il sert à maintenir l’équilibre hydrique, et en tant que cofacteur il joue un rôle dans plus de 300 systèmes enzymatiques, en particulier de l’ATP, l’adénylcyclase, et est requis pour l’activation de la créatine kinase ainsi que d’un grand nombre des enzymes pour la glycolyse [21].

Lorsqu’il est consommé dans l’alimentation (en supposant qu’elle soit variée), la biodisponibilité du magnésium est de 20 à 30% de [35][36][37].

Les légumes à feuilles vertes semblent avoir des taux d’absorption de magnésium légèrement plus élevés dans la gamme de 40-60% [41].


Des livres concernant l’huile de magnésium

# Le livre du Docteur Mark Sircus : Transdermal Magnesium Therapy: A New Modality for the Maintenance of Health – July 7, 2011
Des extraits du livre en Anglais accessibles sur Google Books
Version papier et ebook disponibles en Anglais

Extraits traduits :
Cette deuxième édition de la « thérapie de magnésium transdermique » offre un examen médical complet de la façon dont le magnésium affecte le cancer, le cœur, le diabète, les émotions, l’inflammation, la chirurgie, l’autisme, la médecine transdermique, et bien plus encore.

Le magnésium n’est rien de moins qu’un miracle; il a le potentiel pour vous sauver de souffrances et de douleurs considérables. L’information présentée ici pourrait même vous sauver la vie. Le magnésium est le témoin de la vie et une des clés les plus importantes pour la santé globale. Lorsqu’il est appliqué comme il faut, le magnésium nous offre un retour à la force et à la vigueur.

Lorsqu’il est utilisé dans la salle d’urgence, le magnésium peut sauver la vie des patients d’infarctus cardiaque et d’AVC. Ce à quoi vous serez initié dans ce livre, est l’huile de magnésium, une forme concentrée naturelle de chlorure de magnésium qui peut être appliquée directement sur la peau pour un effet intense.

Quand nous sommes déficients en magnésium, plus de trois cents enzymes de notre corps sont incapables de fonctionner correctement.

Une carence en magnésium a été scientifiquement identifiée comme étant un facteur crucial dans l’apparition d’une grande variété de maladies. Pour des raisons diverses et à des degrés divers, les deux tiers ou plus de la population a des carences en magnésium.

Apprenez à utiliser ce puissant secret d’une bonne santé, la thérapie de magnésium transdermique ».

# Le livre de la Docteure Kelly Kinding : Curing America’s Ill-Health By Reversing Our Widespread Magnesium Deficiency Paperback – February 3, 2012
Des extraits du livre en Anglais accessibles sur Google Books
La version papier disponible en Anglais (pas de version ebook)

Extraits traduits :
– de la page 26 :
« Desormais, la therapie de magnesium transdermal (massage de la peau avec l’huile de magnesium), semble etre la meilleure methode pour augmenter les stocks de magnesium du corps.

Les corps adultes contiennent environ 24 grammes de magnesium, dont 60% dans le squelette, 39% au sein des cellules (20% dans les muscles), et 1% au dehors des cellules.
Attention, le taux de magnesium sanguin peut paraitre normal, meme dans les cas de carences au niveau cellulaire.
Le sang maintient son niveau approprie de magnesium meme si pour cela il doit le prendre aux os ou aux tissus.

– de la page 27 :
Le magnesium et le calcium sont tous deux alcalins et ils forment des complexes analogues.
Le magnesium et le calcium « collaborent » dans le corps. Par exemple, le calcium (avec le potassium) assistent la contraction musculaire, alors que le magnesium facilite la relaxation musculaire. Le calcium exite les nerfs, alors que le magnesium les calme. Le calcium se retrouve principalement a l’exterieur des cellules, le magnesium a l’interieur. Le calcium est necessaire pour la coagulation sanguine, alors que le magnesium garde le sang fluide.

Quand les cellules ont des niveaux adequates de magnesium, une balance électrolytique peut etre maintenue.
Les concentrations en sodium, potassium, calcium, phosphore et ions chloride tendent toutes vers la normale si les reserves de magnesium sont suffisantes.

– de la page 32 :
« Le Docteur PIERRE, un medecin Francais, rapporte que le chlorure de magnesium liquide produit un renforcement des cheveux et des ongles, et a un bon effet sur les maladies typiques du vieillissement (impuissance sexuelle, hypertrophie de la prostate, troubles circulatoires et cerebraux), et sur les maladies d’origines allergiques (rhume des foins, asthme, urticaire et reactions anaphylactiques).

La Docteure Carolyn Dean rapporte que bien qu’il n’y ait pas de cure (c’etait en 1930) contre les gonflements de la prostate (hypertrophie benigne de la prostate, (aussi appelée hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) ou hyperplasie adénomyomateuse de la prostate), a fait, en cooperation avec un autre medecin, deux presentations a l’Academie Medicale Francaise, montrant que le chlorure de magnesium pouvait traite cette maladie de facon adequate.

Il est intéressant de noter que les graines de citrouille (pepitas) qui sont communément recommandees pour diminuer les problemes de prostate, sont l’aliment qui contient le plus grand purcentage de chlorure de magnesium. »

– Hypertrophie bénigne de la prostate sur Wiki


# Mais aussi de nombreux livres Francophones :
Plus de 25 livres sur le magnesium en Francais sur la FNAC.com

 


Ne laissez pas un faible taux de magnésium affecter votre santé.

La carence en magnésium impacte chaque système vital dans le corps. Malheureusement, la plupart des médecins et professionnels de la santé ne se rendent pas compte de cela et ne sont pas en mesure de puiser dans les avantages de grande envergure offerts par ce magnifique minéral.

La bonne nouvelle est que maintenir des niveaux sains de magnésium dans le corps est facile et peu coûteux. L’utilisation d’huile de magnésium de haute qualité est un moyen extrêmement sûr et très efficace pour prévenir, traiter et même renverser le processus d’un grand nombre de problèmes de santé, y compris la fatigue chronique, les douleurs articulaires, la douleur nerveuse, les crampes musculaires, la migraine, les symptômes du SPM et l’asthme. Le magnésium contribue également à réduire votre risque de maladie cardiaque, l’ostéoporose, le diabète, la dépression, les attaques de panique et l’insomnie.

L’huile de magnésium versus les suppléments de magnésium par voie orale

Les suppléments de magnésium par voie orale, qui sont souvent sous la forme de comprimés ou de poudre, ne sont pas très bien absorbés par le corps. Plusieurs personnes se plaignent de troubles gastro-intestinaux lorsqu’ils en prennent de fortes doses. Le magnésium est connu pour ses effets laxatifs ainsi que comme causant la diarrhée et le syndrome du côlon irritable.

Huile de magnésium à vaporiser

L’huile de magnésium à vaporiser de haute qualité est un moyen plus efficace pour stimuler votre taux en minéraux tout en évitant les effets secondaires fréquents. [4]

  • Absorption accrue
  • Facilité d’utilisation
  • Pas d’effets secondaires gastro-intestinaux

Pourquoi le Dr Thomas Levy utilise la Vitamine C liposomique ?

Vitamine C liposomique : Dr Thomas Levy

Selon le Dr Thomas Levy, l’un des plus grands spécialistes de la vitamine C, le stress oxydatif au niveau cellulaire est la cause sous-jacente de pratiquement toutes les maladies chroniques dégénératives qui nous affectent. Et si vous pouvez identifier la cause principale de ce stress – qu’il provienne de pathogènes ou d’une exposition aux toxines – et rétablir la capacité antioxydante de vos tissus, vous pouvez remédier à la majorité des maladies.

Dr Levy pense que la vitamine C est extrêmement puissante contre les maladies infectieuses et chroniques. Il a insisté à de maintes reprises sur le fait que la carence chronique en vitamine C est bien souvent la principale raison pour laquelle nous contractons plusieurs maladies infectieuses courantes. Il insiste également sur le fait que l’usage de doses plus élevées et optimales de vitamine C devrait être reconnu par la médecine traditionnelle et qu’il pourrait s’agir d’une étape importante pour la réduction significative de l’usage de plusieurs antibiotiques et autres médicaments.

Vitamine C : Un puissant outil de maintien de la santé globale  

  1. Agit comme puissant antioxydant, puisqu’elle peut donner des électrons afin de neutraliser les radicaux libres qui créent des dommages oxydatifs dans les cellules et tissus.
  2. Agit comme antibiotique, puisqu’elle accroit la production ainsi que l’activité des globules blancs et anticorps
  3. Agit comme antiviral, prévenant la réplication virale dans les cellules
  4. Agit comme ingrédient crucial pour la synthèse et la réparation du collagène. Le collagène est la principale protéine structurelle du corps qui fournit force et intégrité à divers tissus conjonctifs, tels que la peau, les nerfs, les muscles, les ligaments, les tendons, les vaisseaux sanguins, le cœur, les yeux, les cheveux et les dents.
  5. Accroit la biodisponibilité d’autres nutriments, tels que le fer et la vitamine E.

Bienfaits pour la santé de la vitamine C

  1. Prévient le scorbut, un problème de santé qui se caractérise par la désintégration graduelle du corps en raison d’un manque de collagène
  2. Favorise la croissance et la réparation des tissus
  3. Renforce et active le système immunitaire
  4. Désactive les infections bactériennes et virales
  5. Améliore la santé et les fonctions cardiovasculaires
  6. Fournit force et intégrité aux artères, les rendant ainsi moins susceptibles de développer de l’athérosclérose (formation de plaque ou de dépôts graisseux).
  7. Renverse le durcissement des artères
  8. Soutient et améliore la santé de la peau, des os, des articulations et des muscles
  9. Contrôle l’inflammation systémique, diminuant ainsi le risque de maladies dégénératives chroniques
  10. Réduit les dommages cellulaires (ADN et autres sous-structures) causés par l’exposition à la radiation ionisante
  11. Débarrasse le corps de ses métaux lourds toxiques, dont le mercure, en le détoxiquant
  12. Prévient le vieillissement prématuré au niveau cellulaire

Doses élevées de vitamine C

Les humains ne peuvent produire leur propre vitamine C et ont besoin d’un apport régulier à partir de la nourriture et suppléments. Bien que de faibles doses, que l’on peut obtenir à partir d’aliments riches en vitamine C ou de suppléments, suffisent pour maintenir une bonne santé, prévenir le scorbut et répondre aux besoins métaboliques du corps, c’est de doses élevées et optimales dont on a besoin pour prévenir et traiter les maladies chroniques – incluant les maladies cardiaques, le cancer, les infections chroniques et l’exposition dangereuse à des toxines.

Des études indiquent que de fortes doses de vitamine C aident à éliminer les cellules cancéreuses, tout en gardant intactes les cellules saines. [1] Dans une autre étude, les scientifiques ont découvert que l’administration de doses élevées de vitamine C a pour résultat de rendre les cellules cancéreuses plus vulnérables aux effets de la chimiothérapie et de la radiation. Les chercheurs ont démontré que des doses pharmacologiques de vitamine C sont non toxiques et bien tolérées; elles pourraient même améliorer les résultats du traitement lorsque combinées à la radio-chimiothérapie standard. [2]

Plusieurs spécialistes de la santé, dont Dr Levy, croient que si votre apport en vitamine C ne vous donne aucun résultat, c’est que vous n’en prenez pas suffisamment. C’est là que la technologie liposomique entre en jeu.  

La technologie liposomique est en train de rapidement s’imposer en tant que puissant mécanisme d’administration permettant de rendre la vitamine C et autre nutriments plus accessibles aux structures cellulaires et tissulaires, offrant ainsi de meilleurs résultats que les suppléments oraux de vitamine C et parfois même meilleurs que par voie intraveineuse.

Technologie liposomique : Système d’administration de médicament/nutriment unique et plus efficace

La technologie liposomique utilise les liposomes en tant que transporteurs uniques qui peuvent porter une large variété de nutriments et médicaments vers les sites corporels qui, autrement, ne sont pas efficacement accessibles, et ce, même avec l’administration intraveineuse. Ces substances peuvent être des enzymes, des médicaments anticancer ou tout un éventail de vitamines, telles que la vitamine C, la vitamine D, les vitamines B, la CoQ10 et plusieurs autres suppléments nutritionnels.

Pour bien comprendre ce que sont les liposomes et ce qu’ils font, nous devons d’abord souligner un facteur d’une extrême importance pour tirer le maximum de bienfaits de tout médicament ou supplément nutritionnel. Ce facteur est connu sous le nom de « biodisponibilité ».

Qu’est-ce que la biodisponibilité et pourquoi est-ce important?

La biodisponibilité est le degré de disponibilité d’un nutriment ou d’un médicament pour une cellule cible dans le corps – à la fois pour l’absorption et pour l’utilisation métabolique. Si un ingrédient n’est pas pleinement utilisé (absorbé et métabolisé), il ne sera pas bénéfique pour votre santé.

Encore une fois, la biodisponibilité dépend de nombreux facteurs. Les médicaments oraux doivent survivre au rude environnement gastrointestinal, au métabolisme sanguin et au métabolisme hépatique. Ces médicaments peuvent être complètement ou partiellement détruits dans l’environnement acide de l’estomac et par les enzymes digestifs, ce qui résulte en une faible biodisponibilité et un faible taux d’absorption.

De plus, les médicaments ou nutriments qui ne sont pas hydrosolubles, comme par exemple la vitamine C, peuvent ne pas efficacement pénétrer les membranes cellulaires, qui sont essentiellement composées de gras. Il existe de nombreux autres facteurs pouvant affecter la biodisponibilité d’un médicament ou d’un nutriment – dont l’âge, l’état de santé du tube digestif, la santé hépatique, la formulation du médicament (oral, comprimé, liquide ou liposomique), les interactions avec des aliments ou autres médicaments, etc.

Donc, pour qu’un nutriment puisse être utilisable et biodisponible, il est important qu’il atteigne les endroits où il sera le mieux utilisé (que ce soit intracellulairement, extracellulairement, ou les deux). Un système d’administration des médicaments qui peut aider à transporter les substances nécessaires jusqu’aux espaces cellulaires souhaités ou les sites moléculaires cibles sans que cela soit énergétiquement demandant est considéré comme étant le système le plus efficace. Et c’est essentiellement ce que font les liposomes.

Que sont les liposomes?

Les liposomes sont de petites bulles faites de phospholipides, qui sont essentiellement le même type de gras que celui qui constitue nos membranes cellulaires. C’est précisément la structure des phospholipides qui est la clé du fonctionnement des liposomes, qui agissent comme systèmes hautement efficaces d’administration de nutriments et de médicaments.  

Une molécule de phospholipides est faite d’une tête (un ensemble de phosphates) et d’une queue (2 chaines d’acides gras), unis par une molécule de glycérol. La tête phosphatique est attirée par l’eau (hydrophile), alors que la queue d’acides gras est repoussée par l’eau (hydrophobe).

Lorsque vous mettez un liposome dans une solution aqueuse, les molécules phospholipidiques s’alignent de manière à ce que la tête hydrophile se dirige vers l’eau et que la queue hydrophobe s’en éloigne. Cette organisation fait en sorte que la tête se tourne vers l’extérieur (atteignant ainsi le liquide) et la queue, vers l’intérieur (se cachant ainsi du liquide). Cet assemblage naturel de phospholipides donne lieu à des structures fermées, dans lesquelles un noyau creux est enveloppé par une membrane à double couches. Ces petites structures sphériques à revêtement double sont appelées liposomes.

Les liposomes peuvent être remplis de médicaments ou de nutriments, et ces ingrédients encapsulés sont ensuite transportés et administrés à des cellules cibles dans le corps. Les liposomes font beaucoup lors de ce transport jusqu’à l’administration aux sites souhaités. Ils protègent les nutriments contre leur dégradation inévitable dans le tube digestif. Par conséquent, le contenu est directement transporté dans le flux sanguin et administré aux cellules. Les protègent également les substances qui y sont contenues contre les radicaux libres.

Lorsque vous introduisez des nutriments hydrosolubles, tels que la vitamine C, dans une matrice liposoluble (comme par exemple les membranes cellulaires), des soucis d’absorption et d’utilisation desdits nutriments s’ensuivent nécessairement. Puisque les liposomes sont essentiellement faits de du même type de gras que celui dont sont faites nos membranes cellulaires, les liposomes traversent rapidement et facilement la barrière membranaire, et ce, sans avoir besoin d’énormes quantités d’énergie. Il s’agit d’une condition nécessaire pour qu’un nutriment ou médicament puissent être biodisponible et utilisable. Tous ces facteurs font de l’encapsulation liposomique une méthode supérieure d’administration de la vitamine C directement dans les espaces intracellulaires, où elle agira aux meilleures de ses capacités.  

Bien qu’il existe une certaine ambiguïté quant à l’efficacité de la vitamine C liposomique par rapport aux procédures intraveineuses, une chose est sûre : l’approche liposomique est non seulement pratique, mais elle est également moins invasive et beaucoup moins coûteuse que la vitamine C intraveineuse, qui ne peut être administrée que dans les hôpitaux et les cliniques spécialisées, sous la supervision d’un professionnel de la santé qualifié.   

Bienfaits de la vitamine C liposomique

lipo c sanus-qL’encapsulation liposomique accroit de manière exponentielle la biodisponibilité de la vitamine C et fournit même des bienfaits supplémentaires.

  1. Empêche la vitamine C d’être détruite dans le tube digestif
  2. Dirige directement la vitamine C jusqu’aux cellules et leurs sous-structures, pour une meilleure absorption et utilisation
  3. Maintient un haut taux de vitamine C dans le sang, sans causer de ballonnement, de diarrhée et autres symptômes d’irritation gastrointestinale.   
  4. Protège la vitamine C encapsulée contre les radicaux libres
  5. Offre un degré d’absorption similaire à celui de la vitamine C administrée par intraveineuse
  6. Une manière bien plus pratique que l’intraveineuse d’atteindre un plus haut taux de vitamine C dans les cellules

Les suppléments oraux de vitamine C, qu’il s’agisse de comprimés, de pilules ou de poudre, ne sont pas efficacement traités et absorbés par le corps. De plus, la majeure partie de la vitamine C obtenue de cette manière est éliminée dans l’urine. Pour être dans une santé optimale et pour éloigner les maladies, il est important de s’assurer de prendre de la vitamine C en dosage bien plus élevé que ce qui est généralement recommandé. La prise régulière de doses élevées de suppléments oraux de vitamine C est susceptible de vous causer des troubles gastriques, dont des gaz, des crampes abdominales et la diarrhée. Quoi de mieux pour accroitre votre taux de vitamine C cellulaire que d’utiliser de la vitamine C liposomique? Une stratégie d’administration de nutriments qui permet une meilleure absorption et une plus grande biodisponibilité.

 

 

Références :

  1. Garry R. Buettner et al. Tumor cells have decreased ability to metabolize H2O2: Implications for pharmacological ascorbate in cancer therapy. Redox Biol. 2016.
  2. Schoenfeld et al. O2− and H2O2-Mediated Disruption of Fe Metabolism Causes the Differential Susceptibility of NSCLC and GBM Cancer Cells to Pharmacological Ascorbate. Cancer Cell. 2017.

Le chainon manquant de la santé osseuse, c’est la vitamine C !

Lorsqu’il s’agit de la formation d’os forts et en santé, le calcium et la vitamine D semblent être les nutriments vedettes. Vous avez peut-être également entendu parler du rôle du magnésium et de la vitamine K2 dans la santé osseuse. Mais il y a de fortes chances que vous ne soyez pas au courant de la manière dont la vitamine C est sans doute tout aussi significative dans ce contexte.

Plusieurs données indiquent que la vitamine C est nécessaire pour la formation et le maintien de la qualité et de la haute densité osseuse.

Tout d’abord, voici un bref aperçu de ce en quoi consiste la formation et le remodelage osseux

Vous percevez peut-être vos os comme étant un organe inactif, mais le fait est que l’action est constante dans vos cellules et tissus osseux.

Les tissus osseux sont constitués de dépôts minéraux et d’une matrice protéique. Cette matrice protéique est en grande partie composée de collagène – l’une des protéines les plus abondantes dans le corps. Le collagène agit comme colle et maintient l’unité des tissus conjonctifs de notre peau, nos muscles, nos ligaments, nos tendons, notre cartilage, nos os, nos vaisseaux sanguins et la cornée de nos yeux. Les fibres de collagène constituent la structure intérieure où les minéraux osseux se déposeront.

Vos tissus osseux, autant la partie minérale que la matrice protéique, sont en constante rotation. Cela signifie qu’ils sont dans un cycle continu de dégradation et de reconstruction, un processus également connu sous le nom de « remodelage ». L’objectif principal du remodelage est d’éliminer les os vieux ou endommagés, de former de nouveaux os, d’aider les os à s’adapter au stress mécanique changeant et à réguler le taux de calcium ainsi que d’autres minéraux dans les fluides extracellulaire.

Les ostéoblastes sont des cellules chargées de la formation osseuse. Ces cellules déposent du calcium et du phosphate dans la matrice osseuse.

Les ostéoclastes sont des cellules chargées de la dégradation des vieux os. Ce processus, également appelé résorption, libère du calcium dans le sang.  

Les os sont en constante formation et résorption, mais le rythme respectif de ces deux processus est affecté par l’âge. Par exemple, après l’âge de 35 ans, le rythme auquel de nouveaux os se forment est plus lent que celui auquel il y a perte osseuse, ce qui donne lieu à une diminution de la densité osseuse avec l’âge. C’est pour cette raison que les personnes de plus de 30 ans se font généralement prescrire du calcium et de la vitamine D, afin d’interrompre le développement de l’ostéoporose.

Mais encore une fois, nous avons tendance à négliger l’importance de la vitamine C ici. Jetons un coup d’œil au rôle essentiel de la vitamine C dans l’équation de la « santé osseuse ».

La vitamine C est nécessaire à la formation du collagène

Les ostéoblastes, les cellules qui forment les nouveaux os, produisent toute sorte de protéines, dont le collagène. Tel que mentionné dans la section précédente, tous les minéraux osseux sont déposés dans une matrice qui est principalement faite de collagène.

Le collagène sain agit comme solide appui à la minéralisation osseuse – donnant ainsi aux os leur force et leur résilience. Votre corps ne peut produire de collagène sans vitamine C, qui agit comme important cofacteur pour les enzymes chargés de la biosynthèse du collagène. La vitamine C aide également à la synthèse d’autres protéines non collagéniques dans la matrice osseuse.

La vitamine C exerce une double action en ce qui a trait au renouvellement osseux

Le squelette subit un constant renouvellement – formation et dégradation. Ce renouvellement, ou remodelage, est important pour le maintien de la santé des os. Une étude publiée en 2010 a découvert que la vitamine C exerce une double action lors de ce processus [1].

  • Stimule la formation d’ostéoblastes, favorisant ainsi la formation de nouveaux os
  • Élimine la formation d’ostéoclastes, favorisant ainsi la diminution de la résorption osseuse

La vitamine C combat le stress oxydatif des tissus osseux

La vitamine C est un puissant antioxydant qui limite les dommages oxydatifs et l’inflammation qui en résulte dans les tissus osseux. Les réactions inflammatoires interfèrent avec l’assimilation du calcium dans les os tout en favorisant la résorption osseuse.   

La vitamine C réduit le risque de fracture de la hanche chez les femmes ménopausées

Les femmes ont tendance à perdre jusqu’à 20% de leur densité osseuse dans les quelques années suivant le début de leur ménopause. La diminution du taux hormonal, particulièrement de l’estrogène, interfère avec la réparation osseuse ainsi que le processus de renouvellement, et est liée à la perte de densité osseuse avec le temps.

Un apport insuffisant en vitamine C peut accroitre le risque d’ostéoporose. Beaucoup de données indiquent que les suppléments de vitamine C peuvent être bénéfiques pour le maintien de la densité minérale osseuse ainsi que pour la diminution du risque de fractures chez les adultes plus âgés, particulièrement parmi les femmes ménopausées. [2] [3] [4]  

Accélère la guérison des fractures

En tant que puissant antioxydant et nutriment anti-inflammatoire, les suppléments de vitamine C sont connus pour leur rôle comme accélérateur de la guérison des fractures. La guérison des fractures s’accompagne typiquement d’un processus très douloureux appelé syndrome douloureux régional complexe (SDRC). Les études démontrent que la supplémentation en vitamine C aide à prévenir ce problème. [5]

Votre corps ne peut produire sa propre vitamine C. Les aliments et les suppléments sont votre unique moyen d’obtenir cet important nutriment. Puisqu’il s’agit d’une vitamine hydrosoluble, l’excès de cette dernière est sécrété hors du corps par l’urine. La vitamine C ne comporte donc pas de risque de toxicité lorsque consommée sous forme de suppléments de qualité.

N’ignorez pas le magnésium et la vitamine K2

Bien que la plupart d’entre nous sache que nous devons consommer suffisamment de calcium et de vitamine D (pour favoriser l’absorption du calcium) pour maintenir des os en santé tout au long de notre vie, les suppléments tels que le magnésium et la vitamine K2 sont bien souvent négligés.

La concentration de calcium dans le corps doit être correctement régulée. Il n’est pas souhaitable qu’une trop grande quantité de calcium circule dans votre flux sanguin. Dans le cas où cela se produirait, le calcium se logerait dans les tissus mous et les organes, dont les os, les nerfs, les muscles, les intestins et les vaisseaux sanguins. Une trop grande quantité de calcium à ces endroits  peut résulter en toute sorte de problèmes de santé – tels que les crampes musculaires, les calculs rénaux, l’arthrite et l’ostéoporose. Cela peut même donner lieu à la formation de plaque. Cela durcit et rétrécit les artères, accroissant ainsi le risque de haute pression artérielle, de maladie cardiaque et d’AVC. C’est là que le magnésium et la vitamine K2 entrent en jeu.

Magnésium : Vous avez besoin de vitamine D pour absorber le calcium. Mais saviez-vous que vous avez besoin du magnésium pour convertir la vitamine D en sa forme utilisable par le corps? Le magnésium convertit la vitamine D en sa forme active appelée « calcitriol ». Voici les autres manières dont le magnésium contribue à la santé osseuse :

  • Permet au calcium d’entrer dans les cellules lorsque nécessaire et le conduit vers la sortie lorsqu’il a complété sa tâche. De cette manière, le magnésium garde un contrôle sur les déplacements du calcium qui entre et qui sort de la cellule. Une quantité insuffisante de magnésium permet au calcium d’entrer dans les cellules sans aucune restriction, ce qui peut donner lieu à des complications allant des contractions aux crampes, en passant par l’arythmie, l’ostéoporose, la haute pression artérielle et les maladies cardiaques.  
  • Agit de concert avec les glandes thyroïde et parathyroïde afin de réguler le taux de calcium dans le sang.

Vitamin K2 : Vous obtenez du calcium par la nourriture ou les suppléments. La vitamine D favorise l’absorption de ce calcium dont vous avez tant besoin pour des os forts et en santé. Mais le calcium a besoin d’aide. C’est là que la vitamine K2 entre en jeu. La vitamine K2 active deux importants enzymes qui se lient au calcium et qui dirigent ce minéral là où nécessaire :

  • Active la Matrice Gla-protéinique, ou MGP. Cet enzyme se lie et retire le calcium présent dans les vaisseaux sanguins.
  • Active l’ostéocalcine, une protéine libérée par les ostéoblastes, se lie au calcium circulant dans le sang et l’aide à atteindre la matrice osseuse.  

Bien que vous ayez besoin d’un équilibre sain entre le calcium, la vitamine D et les exercices impliquant le mouvement du poids de son propre corps afin de maintenir une bonne santé osseuse et pour prévenir une perte osseuse significative en âge avancé, il ne faut pas oublier que la vitamine C joue également un rôle important dans la prévention de l’ostéoporose. En fait, il se pourrait que la vitamine C agisse encore plus efficacement que les biphosphonates, une classe de médicaments, pour traiter l’ostéoporose. Les études indiquent que ces médicaments pourraient en fait affaiblir les os et accroitre le risque de fractures chez certaines personnes. Parallèlement, la vitamine C améliore la masse osseuse, diminue le risque de fractures chez les personnes âgées et accélère la guérison des fractures, tout en ralentissant la douleur et l’inflammation qui y sont associées.

Vitamine C liposomique avec glutathion

30 doses de 1 gramme de vitamine C micro-encapsulée
+ 30mg de Glutathion par dose (1 dose = 1 petite cuillère).

Reconnue comme beaucoup plus efficace que les autres vitamines C !
Absorbée à 98% dans le sang, contrairement à seulement 20% pour les comprimés.

➡ Ce produit est ici !

☑ Infos d’utilisation ici

 

Références :

  1. Gabbay K. H. et al. “The Ascorbate Synthesis Pathway: Dual Role of Ascorbate in Bone Homeostasis.” The Journal of Biological Chemistry. April 21, 2010.
  2. Morton et al. Vitamin C supplement use and bone mineral density in postmenopausal women. J Bone Miner Res. 2001
  3. Kim et al. Favorable effect of dietary vitamin C on bone mineral density in postmenopausal women (KNHANES IV, 2009): discrepancies regarding skeletal sites, age, and vitamin D status. Osteoporos Int. 2015
  4. Sahni et al. Protective effect of total and supplemental vitamin C intake on the risk of hip fracture: a 17-year follow-up from the Framingham Osteoporosis Study. Osteoporos Int 2009.
  5. Hart et al. The Role of Vitamin C in Orthopedic Trauma and Bone Health. Am J Orthop (Belle Mead NJ). 2015