NAD+

Il répare et inverse le vieillissement de notre ADN, c’est prouvé !

Oui, nous pouvons déjà agir, et d’ailleurs depuis quelques années déjà, en adaptant notre façon de vivre et de nous nourrir, mais surtout en optimisant le fonctionnement de nos cellules, car en effet, elles sont la base de notre être physique.

Vous savez bien sûr que j’ai pris le taureau par les cornes depuis 2012, après un diagnostic de tumeur à la prostate. Et que j’ai eu l’immense chance d’essayer l’épitalon, qui dès les premiers jours, m’a donné des résultats fantastiques, car mes symptômes très gênants ont disparu presque comme par miracle !

Lutter contre le vieillissement est donc possible. Rajeunir est une vraie réalité, et je vous invite à essayer pour en avoir la preuve par vous-même.

(la suite dans l’article complet…)

C’est en 2013 que le Professeur Sinclair et son équipe ont découvert que les cellules des jeunes souris contiennent plus de Nicotinamide Adénine Dinucléotide oxydée, que celles des souris âgées. Et en leur injectant cette molécule, elles montraient alors tous les signes de jeunesse, prouvant qu’elles avaient rajeuni.

Vous l’avez compris, il s’agit du NAD+, cette forme d’énergie pure, qui permet aux cellules de recommencer à fonctionner instantanément, pour se réparer et se multiplier. C’est un raccourci pour revigorer nos cellules vieillies qui sont fatiguées et ont des problèmes à produire leur énergie de fonctionnement à cause de la raréfaction de leurs mitochondries.

L’équipe du Professeur Sinclair travaille désormais avec la NASA dans le but de protéger les astronautes des dégradations d’ADN causées par les puissantes radiations cosmiques présentes dans l’espace. Notamment en préparation des voyages vers Mars.

(la suite dans l’article complet…)

Une étude parue dans la revue « Cell » en 2013 conduit à penser que cette molécule inverse certains effets du vieillissement de la cellule.

  • Un déclin de gènes mitochondriaux se produit lors du vieillissement des muscles
  • Les niveaux de NAD+ dans le noyau cellulaire contrôle l’homéostasie de la cellule
  • Le déclin de NAD+ durant le vieillissement cause pseudo-hypoxie
  • Mais augmenter la quantité de NAD+ chez les souris âgées renverse la pseudo-hypoxie et les dysfonctions métaboliques et permet un rajeunissement

(la suite dans l’article complet…)

Interview du Professeur spécialiste de la cellule en 2006 :

Le Dr Birkmayer est un chercheur très respecté et le médecin qui a découvert l’application du NADH dans le développement cellulaire et la transmission d’énergie il y a plus de 20 ans. Il est titulaire de l’utilisation de brevets sur le NADH pour un certain nombre de conditions de santé, et possède également la marque brevetée de NADH stabilisé « ENADA ».
« Dit simplement, le plus de NADH est disponible pour la cellule, le plus d’énergie elle peut produire. »

  • Concernant le système immunitaire :
  • Concernant l’énergie :
  • Concernant l’augmentation des capacités cérébrales :
  • Concernant la baisse des niveaux de NADH :
  • Concernant la vitamine B3 :

(la suite dans l’article complet…)

# Epitalon, NAD+, lequel choisir ?

Les progrès de la lutte anti-âge ne cessent d’être au centre des conversations privées mais aussi publiques. C’est seulement depuis quelques années que nous avons étudié sérieusement les possibilités de ne plus vieillir.
Ce rêve qui existe depuis la nuit des temps, est enfin en passe de devenir réalité. Des études scientifiques et médicales sont en cours dans des milliers de laboratoires aux quatres coins du monde.

(la suite dans l’article complet…)

Le NAD+, les mitochondries et la santé mitochondriale

Les mitochondries ont également plusieurs autres fonctions cellulaires. Celles-ci incluent :

  • la production de chaleur
  • le stockage des ions calcium, qui sont impliqués dans la formation d’os sain, la transmission de l’impulsion nerveuse, la coagulation du sang, la contraction musculaire et la fertilisation. Les mitochondries servent également de «puits» pour compenser les dommages causés par la surcharge en calcium.
  • l’importation de métabolites et d’intermédiaires énergétiques
  • elles servent de site de production initial pour diverses hormones telles que le cortisol, l’oestrogène, la progestérone et la testostérone.
  • Elles fabriquent du composé de fer qui aide les globules rouges à transporter l’oxygène vers les tissus et les organes.

Inutile de dire que la santé des mitochondries est extrêmement importante pour la santé globale.

(la suite dans l’article complet…)

Le NAD+, les sirtuines et la santé mitochondrial

Le NAD+ active les protéines spécifiques des sirtuines qui sont bien connues pour leur rôle dans la régulation du processus de vieillissement. Les sirtuines dépendantes du NAD+ augmentent l’efficacité métabolique et aident les cellules à développer une résistance contre le stress oxydatif. Cette dernière fonction est obtenue en améliorant les voies anti-oxydantes et en facilitant la réparation des dommages à l’ADN [2]. Tous ces mécanismes aident à améliorer la condition physique des mitochondries, à retarder le vieillissement cellulaire et à favoriser la longévité.

Le Dr David Sinclair, professeur de génétique de la Faculté de médecine de Harvard, a déclaré que « ce réseau de communication est comme un couple marié – quand ils sont jeunes, ils communiquent bien, mais au fil du temps, la communication se décompose. Et tout comme avec un couple, la restauration de la communication a résolu le problème. » En d’autres termes, l’amélioration de la communication intercellulaire peut aider à ralentir le vieillissement et améliorer la santé globale.

(la suite dans l’article complet…)

Le Pr Sinclair avait déja découvert le Resvératrol !

Le Pr Sinclair, de l’Ecole Médicale de l’Université de Harvard, est devenu célèbre l’année dernière grâce à son étude scientifique qui a rajeuni des souris de 60 à 20 ans.

Mais lui et son équipe australienne avaient déjà découvert les effets anti-âge du resvératrol il y a 10 ans !
Il n’est donc pas nouveau dans ce domaine, il cherche des molécules contre l’âge depuis plus de 20 ans.

Après le resvératrol ils avaient décidé de mettre au point des molécules encore plus puissantes. Le NAD avait été découvert depuis plusieurs décennies, mais avec ses essais, le Pr Sinclair a montré le plein potentiel du NAD contre le vieillissement !
Ce n’est donc pas l’invention d’une molécule nouvelle, mais la découverte du mécanisme cellulaire que ce coenzyme permet de réparer, et ainsi d’empêcher la mort des cellules et même permettre de les rajeunir.

(la suite dans l’article complet…)

03mn30 : Pr Sinclair : Un des points les plus importants que nous avons étudiés est la possibilité de protéger le cerveau, car cela ne sert à rien de conserver le corps jeune si le cerveau ne fonctionne plus correctement.

Donc nous avons regardé si ces effets de protection s’etendaient au cerveau, et la réponse est oui !

Les souris sont ainsi protégées contre Alzheimer, Parkinson et autres, et elles deviennent même plus intelligentes.

05mn25 : Pr SInclair : Je ne vois pas de limite à la durée de vie humaine. Vivrons-nous jusqu’à 100 ans, je n’en doute pas. Je ne doute pas qu’un jour nous vivrons jusqu’à 150 ans, par contre je ne sais pas quand cela arrivera.

(la suite dans l’article complet…)

Le future est meilleur que ce qu’on peut l’imaginer !

Je pense être le premier être humain à bénéficier du rajeunissement massif du NAD+

Quelle sensation extraordinaire d’être le premier à prendre presque 2 grammes de NAD+ par jour, soit l’équivalent de ce que le Dr Sinclair a donné à ses souris qui ont rajeuni de 60 à 20 ans !
Apres avoir été un pionnier dans la prise d’Epitalon à forte dose, 50 mg par jour pendant 1 mois, puis plusieurs milligrammes par jour pendant déjà 2 ans, votre dévoué traducteur est le premier à profiter d’une cure de rajeunissement supplémentaire au NAD+.

L’Epitalon fonctionne sur l’allongement de la vie des cellules, et le NAD+ en complément pour la réparation des usines énergétiques des cellules. Cette symbiose permet d’augmenter la force d’action de chacun d’eux.

A l’époque chaque capsules ne contenait que 30 mg de NAD+, il en fallait donc beaucoup, et le prix était bien plus élevé… en 2018 les capsules font désormais 500 mg chacune et sont proportionnellement bien moins chères 🙂

(la suite dans l’article complet…)

Je viens de passer quelques heures à creuser l’internet pour les dernières conclusions de recherche concernant le NAD

et voici quelques éléments puissants qui devraient pouvoir vous convaincre, si ce n’est déjà fait, de l’importance majeure de ce coenzyme !

Comme vous allez le découvrir, les bienfaits du NAD étaient connus depuis plus de 25 ans, mais comme pour l’Epitalon, ils sont restés cachés au grand public !
Et après on nous dit que la Sécurité Sociale est là pour nous aider !
La science parle, la Pharma-Mafia la fait taire depuis des décennies !

(la suite dans l’article complet…)

Il y a plus de 20.000 résultats sur Google Scholar for NAD+ (C’est le Google pour la recherche d’articles scientifiques) http://scholar.google.com/scholar?hl=en&q=NAD%2B&btnG=&as_sdt=1%2C5&as_sdtp=
Et presque 48.000 études scientifiques et cliniques citant le NAD+ sur PubMed http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=NAD%2B

Donc je ne vais pas tout citer ici bien sûr, mais j’essayerai de prendre plus de temps pour extraire les faits les plus importants découverts par la science concernant ce coenzyme si important.

Les bienfaits du NAD+ pour promouvoir la santé et la longévité

 Le NAD+ est en train de créer un buzz dans les milieux scientifiques.

Le nicotinamide adénine dinucléotide, ou NAD+ pour faire court, est utilisé par toutes les cellules du corps. Le NAD+ est important parce c’est un grand joueur dans le processus de production d’énergie dans les mitochondries. Les sirtuines, une classe d’enzymes bien connues pour leur rôle dans la régulation du vieillissement, ont besoin de NAD+ pour faire leur travail. Et, la recherche nous dit que la relation étroite entre la disponibilité en NAD+ et l’activité des sirtuines est le principal facteur dans le contrôle des composantes du vieillissement et la promotion de la longévité.

NAD+: Un co-enzyme utilisé par chaque cellule vivante

Le NAD existe sous deux formes: NAD+ et NADH. Le NAD+ est la forme oxydée du NAD. Les niveaux cellulaires de NAD+ diminuent à mesure que nous vieillissons, et les scientifiques ont établi une relation inverse solide entre les niveaux de NAD+ et le vieillissement. Le plus nous avons de NAD+, le moins âgé est notre organisme.

(la suite dans l’article complet…)

Le NAD+ améliore la santé mitochondriale

Les cellules de notre corps passent par des cycles de croissance reproductive, de réparation et de survie – et nécessitent énormément d’énergie pour remplir ces fonctions multiples. Chaque cellule de notre corps produit sa propre énergie avec toute l’action qui se déroule dans les mitochondries – ces minuscules organites dans les cellules.

(la suite dans l’article complet…)

NAD+ et sirtuines: Le NAD+ active les Sirtuines

  • Pour protéger les cellules contre le stress et,
  • Renforcer la capacité cellulaire pour développer une résistance contre les facteurs de stress, pour la survie et l’auto-préservation, contribuant ainsi à l’augmentation de la durée de vie.

Et les Sirtuines dépendent du NAD+ pour leur activité. En fait, les sirtuines agissent également en tant que substrat pour d’autres enzymes, y compris des bactéries ADN ligase, poly-ADP-ribose polymérases (PARP) et CD38, toutes ces enzymes jouant un rôle important dans la survie des cellules. Cette utilisation concurrentielle du NAD+ parmi tant d’enzymes connexes «consommateurs» est aussi l’une des raisons pour lesquelles les niveaux NAD+ diminuent à mesure que nous vieillissons.

(la suite dans l’article complet…)

Les avantages du NAD+ :

  • Augmente l’énergie et lutte contre le vieillissement prématuré.
  • Améliore l’efficacité des mitochondries.
  • Améliore le métabolisme énergétique.
  • Réduit le stress oxydatif.

Les nouvelles recherches et études scientifiques pointent toutes le rôle de NAD+ dans l’amélioration de la durée de vie humaine, la qualité de la vie et y compris la santé. Les évidences sont prometteuses et montrent que l’augmentation des niveaux de NAD+ peut nous aider à atteindre une vie libre en bonne santé et sans maladie.Puisque le stress oxydatif et la dysfonction mitochondriale sont impliqués dans le vieillissement et la plupart des maladies, le NAD+ est en effet en passe de devenir une possibilité réelle pour prévenir et même inverser une large gamme de maladies chroniques, y compris:les troubles métaboliques tels que l’obésité, la résistance à l’insuline, le diabète de type 2

(la suite dans l’article complet…)

Article NAD sur Sciences et Avenir !

Je viens de m’apercevoir que j’ai oublié de vous parler de l’article de Science et Avenir de ce mois de Février 2015 qui explique le rajeunissement des souris qui prennent du NAD+.

L’article sur le NAD fait 2 pages et demi, ce qui prouve sont importance. Malheureusement je n’ai pas le droit de vous le copier ici …

Mais voici comment cet article commence, premier paragraphe :

« La souris qui rajeunit » (p64, 65 et 66)
Des chercheurs sont parvenus a inverser le vieillissement d’un organisme animal.
Au cœur de ces recherches : la mitochondrie, véritable centrale énergétique de la cellule.

(la suite dans l’article complet…)

Comment le NAD+ peut m’aider à rajeunir ? Et son dosage …

Le NAD+ est un coenzyme (Nicotinamide Adénine Di-nucléotide) qui est présent dans toutes les cellules et qui aide les enzymes à transférer les électrons pendant les réactions d’oxydoréductions du métabolisme de formation de l’ATP.

Les cellules, et donc l’être humain, ne peuvent tout simplement pas vivre sans NAD+

En prenant du NAD+, la cellule n’a pas à le fabriquer, et peut l’utiliser directement pour faire de l’énergie qu’elle peut alors utiliser pour fonctionner et se nettoyer des déchets et toxines accumulés.

Le NAD+ permet aux cellules âgées de redémarrer en obtenant de l’énergie très facilement, et ensuite de se nettoyer des déchets et toxines qui l’on encombrée au fil des années, pour ensuite de fonctionner comme lorsqu’elles étaient jeunes.

(la suite dans l’article complet…)

Voici un  article publié sur Yahoo News

Des chercheurs de l’Université de NSW en Australie ont découvert un composé chimique qui peut inverser le processus de vieillissement.

Le composé, appelé nicotinamide mono-nucléotide (NMN) pourrait aussi guérir le cancer, le diabète et certaines maladies inflammatoires dans les cinq ans. Des études sur des souris âgées ont montré que, dans la semaine suivant l’injection, elles montrent des améliorations musculaires à un point tel qu’elles ne pouvaient plus être distinguées des souris beaucoup plus jeunes.

Le Dr Nigel Turner, co-auteur de l’étude, décrit les résultats comme « quelque chose comme un homme de 60 ans devenant semblable à un jeune de 20 ans ».

(la suite dans l’article complet…)

DOSAGE : 1 capsule de NAD+ de 500 mg de Biotrends par jour suffit pour couvrir les besoins en vitamine B3, mais pour un effet important contre le vieillissement on peut en prendre 2-4 le matin et 2-4 le soir (4-8 par jour = 2 grammes – 4 grammes).
On peut en prendre beaucoup plus suivant ses capacités financières bien sûr.

D’autres témoignages

Voici deux récents témoignages que j’ai reçus concernant le NAD+ de Biotrends :

1- « J’ai commencé à prendre le NAD+ pour lutter contre le vieillissement, mais j’ai rapidement remarqué les élans d’énergie qu’il me donnait.

(la suite dans l’article complet…)

2- « Je suis tellement content que j’ai découvert vos produits.

J’achète votre Nouvelle Vie et NAD+ combo, j’ai commencé à faire de l’exercice et je me sens 10 ans plus jeune.

(la suite dans l’article complet…)

Quel est le dosage de maintenance, et celui pour rajeunir mes cellules ?

Le NAD+ est donc nécessaire pour produire l’énergie cellulaire. Une prise de 1 à 2 pilules de 500 mg par jour couvrira les besoins minimum d’un adulte. Le plus on en prend, il n’y a pas de limite maximale c’est 100% sans danger, le plus d’effet réparateur de cellules âgées on obtient en plus.

A Biotrends ils estiment aujourd’hui que pour égaler les effets obtenus par le Dr Sinclair sur les souris en 1 semaine, une personne adulte devrait prendre 2 grammes de NAD+ par jour pendant 1 mois ou plus.

(la suite dans l’article complet…)

Retour haut de page