Le Pr Sinclair avait déjà découvert le Resvératrol !

Le Pr Sinclair, de l’Ecole Médicale de l’Université de Harvard, est devenu célèbre l’année dernière grâce à son étude scientifique qui a rajeuni des souris de 60 à 20 ans.


Mais lui et son équipe australienne avaient déjà découvert les effets anti-âge du resvératrol il y a 10 ans !
Il n’est donc pas nouveau dans ce domaine, il cherche des molécules contre l’âge depuis plus de 20 ans.

Après le resvératrol ils avaient décidé de mettre au point des molécules encore plus puissantes. Le NAD avait été découvert depuis plusieurs décennies, mais avec ses essais, le Pr Sinclair a montré le plein potentiel du NAD contre le vieillissement !
Ce n’est donc pas l’invention d’une molécule nouvelle, mais la découverte du mécanisme cellulaire que ce coenzyme permet de réparer, et ainsi d’empêcher la mort des cellules et même permettre de les rajeunir.

Voici un petit reportage vidéo paru sur Yahoo News, que j’ai traduit partiellement pour vous :

Le Pr Sinclair étudie le vieillissement depuis plus de 20 ans. Il a participé à la découverte du resvératrol et de ses bienfaits. Ils avaient découvert qu’en donnant du resvératrol à des souris suralimentées, celles-ci restaient jeunes et minces.

C’est ensuite que la frénésie pour le vin rouge et son resvératrol a démarrée.

Le Pr Sinclair dit qu’ils ont bien avancé depuis cette découverte et travaillent sur des molécules encore plus efficaces.

Pr Sinclair : Le NAD est notre dernière découverte. Par exemple vous pouvez allonger de beaucoup la vie d’une souris qui a un cancer du foie. Nous espérons donc que cette molécule pourra aider les humains ayant des cancers.

03mn00 : Pr Sinclair : Nos cellules humaines contiennent des mitochondries, et c’est très important contre le vieillissement, car sans elles les cellules meurent en quelques secondes. Donc c’est vital, l’énergie y est produite.
Et quand nous vieillissons, ces petites batteries pour produire l’énergie diminuent de beaucoup, elles disparaissent.
Et cette molécule que nous avons découverte permet d’inverser très rapidement le viellissement de ces mitochondires, de telle façon qu’elles redeviennent jeunes.

03mn30 : Pr Sinclair : Un des points les plus importants que nous avons étudiés est la possibilité de protéger le cerveau, car cela ne sert à rien de conserver le corps jeune si le cerveau ne fonctionne plus correctement.

Donc nous avons regardé si ces effets de protection s’etendaient au cerveau, et la réponse est oui !

Les souris sont ainsi protégées contre Alzheimer, Parkinson et autres, et elles deviennent même plus intelligentes.

Malgré les nombreuses attaques contre leurs travaux, l’équipe du Pr Sinclair continue a publier ses découvertes, et personne n’a jamais fourni de preuves contre la validité de leurs résultats.
Nous vérifions nos études, nous les reproduisons plusieurs fois, et les résultats sont toujours au rendez-vous.

04mn20 : Journaliste : Le Pr Sinclair est tellement sûr de ses résultats qu’il essaye lui-même les molécules qu’ils ont découvertes.

04mn25 : Pr Sinclair : Il est de notoriété publique que je prends du resvératrol depuis 10 ans déjà, et je me sens bien. Mes parents en prennent depuis 10 ans aussi, et ils sont toujours en pleine forme à plus de 70 ans.
Mon père a 75 ans et est en meilleure forme que moi !

05mn25 : Pr SInclair : Je ne vois pas de limite à la durée de vie humaine. Vivrons-nous jusqu’à 100 ans, je n’en doute pas. Je ne doute pas qu’un jour nous vivrons jusqu’à 150 ans, par contre je ne sais pas quand cela arrivera.

Pour les Anglophiles, le Pr Sinclair explique sa carrière et ses découvertes, dont celle du resvératrol, sur TED en 2013 :

J’espère avoir le temps de traduire d’autres documents sur le NAD, car j’en ai trouvé beaucoup d’autres, mais n’attendez pas plus longtemps pour l’essayer.

Nous sommes vraiment à une époque incroyable, où les scientifiques ont les moyens d’étudier de près le fonctionnement de nos corps et de trouver des moyens de le réparer et de l’empêcher de se dégrader.

Le future est meilleur que ce qu’on peut l’imaginer !

Je pense être le premier être humain à bénéficier du rajeunissement massif du NAD+

Quelle sensation extraordinaire d’être le premier à prendre presque 2 grammes de NAD+ par jour, soit l’équivalent de ce que le Dr Sinclair a donné à ses souris qui ont rajeuni de 60 à 20 ans !
Apres avoir été un pionnier dans la prise d’Epitalon à forte dose, 50mg par jour pendant 1 mois, puis plusieurs milligrammes par jour pendant déjà 2 ans, votre dévoué traducteur est le premier à profiter d’une cure de rajeunissement supplémentaire au NAD+.

L’Epitalon fonctionne sur l’allongement de la vie des cellules, et le NAD+ en complément pour la réparation des usines énergétiques des cellules. Cette symbiose permet d’augmenter la force d’action de chacun d’eux.

Vous êtes en droit de me demander des photos de moi ou d’autres personnes qui ont rajeunit grâce à ces produits, et peut-être qu’un jour je céderai à la pression, mais pour l’instant vous devez vous contenter de mes mots, et essayez pour vous-même.

Même les fabricants et les chercheurs du NAD+ et de l’Epitalon n’ont pas encore essayé la prise de leurs produits avec autant d’impact que moi. Certains investissent dans des voitures, des maisons ou des objets de loisir ou de luxe, moi j’investis dans mon corps et sa santé, et pour ma longévité, car sans corps il n’y a pas de vie !

Voici une photo des boites que je viens de recevoir ; je compte prendre une 1 boite par jour pendant 1 mois, soit 30 boites en tout.

(Si le xylitol contenu dans ces pilules vous dérange à grosse dose, vous pouvez vous limiter à 30 pilules par jour, 15 durant la matinée et 15 durant la soirée, et étendre la cure sur 2 mois)

A l’époque chaque capsules ne contenait que 30 mg de NAD+, il en fallait donc beaucoup, et le prix était bien plus élevé… en 2018 les capsules font désormais 500 mg chacune et sont proportionnellement bien moins chères 🙂

Biotrends a pour activité principale de fournir des molécules de haute technologie et des produits en gros aux fabricants de la cosmétique et de la santé dans le monde entier. Ce site internet créé pour la vente aux particuliers n’existe que par la passion d’un de leurs directeurs pour la recherche contre le vieillissement, et de par sa compassion pour les autres, et l’espoir que le public puisse en profiter.

Je viens de passer quelques heures à creuser l’internet pour les dernières conclusions de recherche concernant le NAD,

et voici quelques éléments puissants qui devraient pouvoir vous convaincre, si ce n’est déjà fait, de l’importance majeure de ce coenzyme !

J’ai mis en place une Alerte Google pour « NAD+ », et je reçois quasiment quotidiennement des liens vers de nouveaux articles sur le sujet. Le NAD fait le BUZZ comme on dit, c’est une révolution en cours, qui j’espère ne sera plus bloquée par la Pharma-Mafia qui n’a pas intérêt à nous avoir en bonne santé !
Comme vous allez le découvrir, les bienfaits du NAD étaient connus depuis plus de 25 ans, mais comme pour l’Epitalon, ils sont restés cachés au grand public !
Et après on nous dit que la Sécurité Sociale est là pour nous aider !
La science parle, la Pharma-Mafia la fait taire depuis des décennies !

Pour soigner la fibromyalgie (fatigue chronique) :

Dès 1999 une étude scientifique montrait les effets thérapeutiques du NAD contre la fatigue chronique : “Therapeutic effects of oral NADH on the symptoms of patients with chronic fatigue syndrome.” Ann Allergy Asthma Immunol. 1999
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10071523
– En 2007 le Dr Birkmayer publiait un article expliquant comment c’était possible.
http://www.nadh-priceinfo.com/NADH_possible_benefit_CFS_FM.cfm
– En 2004 une étude scientifique comparait le NADH contre la méthode conventionnelle inefficace : “Comparison of oral nicotinamide adenine dinucleotide (NADH) versus conventional therapy for chronic fatigue syndrome.”
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15377055

Contre la maladie de Parkinson :

– Dès 1989 le Pr Birkmayer et ses collègues publiaient les résultats de plusieurs études cliniques concluantes contre Parkinson :
1- The clinical effect of nicotinamide adenine dinucleotide (NADH) and nicotinamide adenine dinucleotidephosphate (NADPH).
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2618590
2- “The coenzyme nicotinamide adenine dinucleotide (NADH) improves the disability of parkinsonian patients.”
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2597315
3- Nicotinamidadenindinucleotide (NADH): the new approach in the therapy of Parkinson’s disease.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2644889

– Une autre en 1990 : “The clinical benefit of NADH as stimulator of endogenous L-dopa biosynthesis in parkinsonian patients.”
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2239495
– Puis en 1993 : “Nicotinamide adenine dinucleotide (NADH) – a new therapeutic approach to Parkinson’s disease. Comparison of oral and parenteral application.”
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8101414
– En 1996, Pr Kuhn et collègues : “Treatment of Parkinson’s disease with NADH.”
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/901340Contre la maladie d’Alzheimer :

– Dès 1996 le Pr Birkmayer et ses collègues publiaient une étude clinique concernant Alzheimer : “Coenzyme nicotinamide adenine dinucleotide: New therapeutic approach for improving dementia of the Alzheimer type.”
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8834355
– En 2004, le Pr Demarin, Podobnik et collègues : “Treatment of Alzheimer’s disease with stabilized oral nicotinamide adenine dinucleotide: A randomized, double-blind study.”
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15134388
– En 2015, Professeure Corinne Lasmésas et collègues : Neuronal death induced by misfolded prion protein is due to NAD+ depletion and can be relieved in vitro and in vivo by NAD+ replenishment.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25678560
Cette étude publiée en février a déjà généré pas mal d’articles dans la presse Anglaise, comme ici :
http://www.eurekalert.org/pub_releases/2015-02/sri-fpt021215.php
Ou là :
http://medicalxpress.com/news/2015-02-mechanism-underpinning-alzheimer-parkinson-diseases.html
Ou là encore : http://news.webindia123.com/news/Articles/India/20150213/2536849.html

Contre la dépression :

Dès 1991 le Pr Birkmayer et ses collègues publiaient une étude clinique concernant la dépression sur 205 patients : The coenzyme nicotinamide adenine dinucleotide (NADH) as biological antidepressive agent: Experience with 205 patients.”

Il y a plus de 20.000 résultats sur Google Scholar for NAD+ (C’est le Google pour la recherche d’articles scientifiques) http://scholar.google.com/scholar?hl=en&q=NAD%2B&btnG=&as_sdt=1%2C5&as_sdtp=
Et presque 48.000 études scientifiques et cliniques citant le NAD+ sur PubMed http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=NAD%2B

Donc je ne vais pas tout citer ici bien sûr, mais j’essayerai de prendre plus de temps pour extraire les faits les plus importants découverts par la science concernant ce coenzyme si important.

J’espère que ces efforts de Biotrends pour vous permettre d’essayer le NAD+ à moindre cout vous conviendront, profitez-en, cela ne durera que jusqu’au 9 mars 2015 ….
Merci d’avoir pris le temps de me lire, après tout le travail que cela représente de faire un article approfondi.
Bon courage, vive la vie et la bonne santé !